Marketing : Pourquoi est-il urgent de s’occuper de soi?

Marketing : Pourquoi est-il urgent de s’occuper de soi?


English

Pendant de nombreuses années, je me suis occupé de vendre des services et des offres pour mon entreprise ou pour le compte de tiers. Un jour, ma femme m’a dit : “Tu vends les autres mais tu ne te vends pas toi”. C’est à ce moment que j’ai décidé de m’occuper de mon marketing personnel. Ce qui est valable pour moi l’est certainement pour d’autres personnes. Je reprends ici des situations concrètes que j’ai rencontrées pour lesquelles à mon sens il est urgent de s’occuper de soi.
 

 

Cas 1: J’ai un projet entrepreneurial que je dois mieux définir avant de contacter des personnes. Pourquoi m’occuper maintenant de mon image ?

Et si la première chose à faire ne serait-elle pas d’aller justement échanger avec les prospects que vous ciblez pour savoir comment ils réagissent à votre projet ?

Si vous êtes convaincu que tout business commence par des clients, alors il est urgent de les rencontrer pour adapter votre offre à leurs besoins.

Dans ce cas, une image professionnelle, un réseau de contacts qualifiés et une bonne méthode d’approche vous seront nécessaires. C’est votre priorité.
 

Cas 2 : Je cherche des clients et des financements. Pourquoi m’occuper maintenant de mon image ?

La première chose que fera vos prospects, ou vos investisseurs, sera de vérifier qui vous êtes.

Votre storytelling, vos expériences, votre vision de l’avenir, vos analyses… chaque détail va compter. Il est essentiel non seulement de développer votre réseau et votre image pour réussir mais aussi de savoir les utiliser pour obtenir des rendez-vous conclusifs.
 

Cas 3: Comment avancer et me promouvoir si je ne sais pas où je vais ?

Vous avez nécessairement des projets, des idées qui vous inspirent que vous avez envie de partager. Il faut partir de là. L’objectif est de développer une communauté de personnes autour de vous qui peuvent être intéressées par vos idées et vos valeurs. Ce sont eux qui vont vous aider à faire émerger votre projet. Ce sont les autres qui vont vous révéler en quoi vous pouvez les aider… Donc en avant…
 

Cas 4: Je ne cherche rien, je suis bien là où je suis.

Ne pas préparer l’avenir, c’est vous condamner le jour où vous serez exposé. La vie professionnelle est devenu chaotique, incertaine. Aucune entreprise ne peut prédire son avenir. Le vôtre est donc nécessairement incertain. Votre meilleur ASSET pour pouvoir rebondir, c’est votre marketing personnel et votre réseau. Mais ni le réseau, ni votre image, ne se construisent en 5 minutes. C’est donc dès aujourd’hui qu’il faut commencer à y travailler.
 

Cas 5: Je suis en phase de recrutement, je m’occuperai de mon image si je ne réussis pas.

Deux personnes de même profil vont être recrutées sur un même poste, dans deux entreprises différentes mais similaires en tout point. L’un obtient 60 kE de salaire annuel, l’autre 75kE. Pourquoi ? L’un a travaillé son marketing personnel et son réseau qu’il a pu valoriser… l’autre n’a rien fait. Il faut travailler son image sur les réseaux sociaux car c’est là que les recruteurs vont commencer par vérifier qui vous êtes. Un excellent produit sans faire savoir vaut beaucoup moins qu’un produit pour lequel l’image a été travaillée. Etre vigilant à son marketing personnel est la première étape de la préparation de vos entretiens.
 

Cas 6 : J’ai essayé, mais cela n’a pas marché.

Le point critique du marketing personnel est la transformation de son travail de communication en rendez-vous qualifiés. Comment activer efficacement un réseau de contacts pour rencontrer les décideurs par rapport à nos projets ? La plupart des personnes qui ont échoué n’ont pas trouvé de solution efficace sur ce point critique. Cela doit être le cœur de la méthode que vous allez utiliser pour ne pas échouer à nouveau.
 

Cas 7 : Je cherche à évoluer, mais je ne veux pas qu’on sache que je cherche.

L’art de la prospection ou de la recherche d’emploi efficace ne consiste pas à dire que l’on cherche à évoluer ou qu’on cherche des clients. C’est contre-productif.

Chercher des opportunités c’est se mettre à l’écoute des autres et leur montrer que vous pouvez les aider… Il faut donc se mettre en route pour développer votre réseau, écouter votre public, diffuser du contenu qui puisse l’aider. C’est en valorisant votre personne, votre entreprise, vos analyses que les gens viendront vers vous et que des opportunités de business ou d’évolutions s’offriront à vous
 

Cas 8 : Je ne veux pas investir car j’ai d’autres priorités

Votre image, c’est vous. Vous être l’ambassadeur de vos projets.

Si vous n’investissez pas dans votre image pour communiquer votre professionnalisme, votre légitimité, votre inspiration,

  • si vous n’avez pas de public pour vous écouter,
  • si vous n’avez personne qui vous soutient,
  • alors comment vos projets pourront-ils se réaliser ?

 

Cas 9 : Je n’ai pas de légitimité pour ce que je veux faire.

La légitimité se construit avec un storytelling et des articles sur le sujet qui vous intéresse. Votre marketing personnel va donc être essentiel pour vous permettre d’atteindre votre nouvel objectif en révélant votre nouvelle légitimité.
 

Cas 10 : Ma boîte est au bord de la faillite, difficile de prospecter dans ces conditions.

Si vous êtes dirigeant d’une PME, c’est vous la vraie valeur de la société et non la marque de votre entreprise. Il faut donc vous appuyer sur votre marketing personnel pour relancer votre activité. C’est votre singularité, votre engagement, vos valeurs, votre expérience ou encore votre créativité qui vont vous permettre de repartir. C’est là-dessus qu’il faut travailler, avec le réseau pour reconstruire un avenir à votre société.

En conclusion : votre capital, c’est vous !

Pascal Faucon
 
 

Autres articles sur le sujet :  cliquer ici

Webinar (conférence en ligne) sur le marketing personnel : cliquer ici