La politique familiale de l’entreprise, moteur de sa croissance

La politique familiale de l’entreprise, moteur de sa croissance


Un salarié heureux est un salarié plus productif : ce constat est partagé par un nombre croissant d’entreprises qui cherchent à améliorer les conditions de travail de leurs employés. Dans le même temps, de plus en plus de sites offrent la possibilité aux salariés de noter leur employeur, que cela concerne l’intérêt de leurs tâches ou leur environnement de travail, permettant l’établissement d’un classement des meilleurs employeurs. C’est ainsi que Microsoft a été élu meilleur employeur en France pour l’année 2017, l’entreprise américaine étant souvent citée comme favorisant l’équilibre entre les vies privée et professionnelle.

Chez Microsoft, priorité donnée à la famille

Le géant américain Microsoft porte une attention toute particulière à sa politique familiale, permettant à ses employés de conjuguer vies professionnelle et familiale. L’entreprise souhaite laisser le temps à ses salariés de profiter de leur famille, en particulier de leurs enfants : congés avant l’accouchement, huit semaines de congé de maternité, douze semaines de congé parental pour tous les parents (dont quatre rémunérées) ou encore jours fériés en plus sont autant d’avantages accordés par Microsoft.

Outre la politique salariale, il existe de multiples moyens pour les entreprises de favoriser l’harmonie entre la famille et le travail. Tout d’abord, des aménagements concernant les formes de travail permettent de concilier famille et travail. Le télétravail peut être en cela une réponse favorisant la présence des salariés à la maison tout en leur permettant de remplir leurs objectifs professionnels. Le télétravail requiert néanmoins certains aménagements de l’organisation du travail au sein de l’entreprise, qui se doit alors de développer des outils facilitant le travail à distance : ordinateurs portables, logiciels de vidéoconférences etc. L’aménagement des horaires peut également constituer une réponse aux problématiques parentales : commencer à travailler plus tard afin d’amener les enfants à l’école le matin ou à l’inverse finir plus tôt pour aller les chercher une fois l’école finie.

Enfin, la volonté de l’entreprise d’inclure les problématiques familiales dans son fonctionnement peut être illustrée par l’organisation d’une journée familles en entreprise où tous les membres des familles des salariés, grands ou petits (voire même tout-petits), sont invités dans les locaux de l’entreprise qui leur propose alors des activités familiales. Les bénéfices d’une telle politique familiale sont nombreux : meilleure attractivité de l’entreprise lui permettant d’attirer les meilleurs collaborateurs, fidélisation des collaborateurs et assurance de leur engagement.

La responsabilité sociale au service de la performance de l’entreprise

La prise en compte des attentes personnelles des collaborateurs dans la stratégie de management profite largement à l’entreprise : si un employé est satisfait de ses conditions de travail, il fera profiter davantage de son enthousiasme à l’entreprise. Ainsi, une diminution du taux d’absentéisme et du nombre d’arrêt ( ?) maladie ou encore une augmentation du taux de retour après un congé maternité, sont autant d’avantages que peut retirer une entreprise de sa politique familiale plus attentive aux besoins de chacun de ses salariés. Grâce à une diminution du turn-over au sein de ses équipes, l’entreprise peut également réaliser de fortes économies sur les coûts de formation, tout en améliorant la disponibilité, la loyauté et la motivation des employés.

Ainsi, l’image de l’entreprise s’en trouve par là-même valorisée, à l’interne comme à l’externe : les collaborateurs, prenant en compte une proposition globale qui intègre la rémunération et tous les avantages annexes, deviennent les premiers ambassadeurs de leur propre entreprise, soucieuse de leur bien-être au travail.

Conclusion : La création de liens, moteur des entreprises

Il s’avère primordial d’humaniser les relations entre collaborateurs au sein d’une même entreprise, en favorisant par exemple la création des liens entre salariés, collaborateurs et managers à travers la parentalité. Il s’agit donc de sensibiliser les managers à cette question, en les aidant à prendre en compte davantage la sphère parentale et personnelle de leurs collaborateurs.

Nathalie Brossette